Quand devrais-je considérer une cotisation au 3e pilier?

Quand devrais-je considérer une cotisation au 3e pilier?
Vous êtes ici: Page d’accueil » 3e Pilier » Quand devrais-je considérer une cotisation au 3e pilier?


A la fin de l’année, un bon nombre de personnes travaillant en Suisse se posent la question si elles devraient cotiser au 3e pilier. Nous faisons le point de la question en insistant sur les avantages fiscaux, car c’est justement pour cela que la majorité de personnes considère le 3e pilier. Mais quel est le montant exact de l’avantage fiscal?

Avantages fiscaux d’une cotisation au 3e pilier

Calculer les avantages fiscaux d’une cotisation au 3e pilier est assez facile, mais on doit quand même prendre en considérations quelques détails importants.

Tout d’abord, vous devriez comprendre comment fonctionne la réduction d’impôts par le biais d’une cotisation au 3e pilier. C’est assez simple: en remplissant votre déclaration d’impôt, vous indiquez le paiement de la cotisation dans la rubrique „déductions“. Si vous cotiser la somme de CHF 6’000. –, la réduction fiscale équivaut au même montant.

Deuxièmement, vous devriez comprendre la différence entre le taux d’imposition et le taux marginal d’imposition. Voici un exemple:

Un couple (protestant) domiciliant à Zurich, a un revenu imposable de CHF 120’000. –. Les impôts fédéraux, cantonaux et communaux pour l’année 2010 s’élèvent à CHF 18’403. –. Le taux d’imposition se calcule en divisant 18’403 par 120’000, ce qui vous donne 15,3 pourcent.

Au cas d’une cotisation au 3e pilier de CHF 6’000. –, le revenu imposable est diminué à CHF 114’000. –. La charge fiscale s’élève à 16’771 et le taux d’imposition s’élève à 14.7 pourcent.

L’avantage fiscal équivaut à CHF 1’632. — (18’403. —moins 16’771. –). En réduisant le revenu imposable de CHF 6’000. –, ce couple peut épargner CHF 1’600. –. Et c’est ainsi que vous calculer le taux marginal d’imposition. Quelle est la part d’impôt pour chaque franc. En l’occurrence, le taux marginal d’imposition équivaut à 27,2 pour cent (1632/6000).

Cela signifie: Plus le taux marginal d’imposition est élevé, plus vous pourriez épargner par le biais de la prévoyance 3e pilier.

Le taux marginal d’imposition dépend également

  • de la charge fiscale cantonale et
  • de votre revenu imposable (progression fiscale!)

Un couple marié avec un revenu imposable de CHF 300’000. — aura un taux marginal d’imposition de 43% dans le canton de Berne, tandis que le taux marginal d’imposition pour un revenu imposable de 100’000. — s’élève à 14 % dans le canton de Zoug.

Calculer l’avantage fiscal de la cotisation au 3e pilier

Il est important de connaître le montant que vous pourriez épargner avant d’effectuer une cotisation. Il est plus raisonnable de cotiser avec une épargne de CHF 2’500. — sur une cotisation de CHF 6’000. — (avec un taux marginal d’imposition de 42%) que si vous épargnez seulement 1’000. — (avec un taux marginal d’imposition de 17%)

Les intendances des impôts vous offrent des simulateurs de calcul (en ligne). Vous devriez calculer non seulement les impôts communaux et cantonaux mais aussi l’impôt fédéral direct. Tous les offices cantonaux offrent des simulateurs, mais l’appellation peut être différente. On vous conseille d’indiquer votre canton ainsi que les mots „calcul“ et „impôt“ sur Google ou directement dans la recherche du site de l’office cantonal.

Les inconvénients d’une cotisation au 3e pilier

Le prélèvement restrictif du capital constitue l’inconvénient majeur d’une cotisation au 3e pilier. Car le but du 3e pilier est d’épargner pour la retraite et, par conséquent, le prélèvement est soumis à des conditions.

Cela signifie que vous ne devriez pas cotiser si vous n’avez pas de fortune ou si vous devriez disposer de votre épargne à court terme.

Un retrait est possible lorsque l’âge de 60 ans a été atteint (59 ans pour les femmes). Un prélèvement anticipé n’est possible que dans les cas suivants:

  • si vous voulez acquérir un logement ou amortir une hypothèque (ce droit est réservé à chaque époux tous les cinq ans)
  • lorsqu’une personne se met à son compte (pour les personnes exerçant jusque-là une activité lucrative dépendante)
  • en cas de départ définitif de la Suisse
  • en cas de perception d’une rente entière de l’AI
  • en cas de rachats de cotisation pour la caisse de pension (mais, en l’occurrence, vous n’aurez aucun avantage fiscale)

Les taux d’intérêts constituent un autre inconvénient. Par contre, le rendement d’un compte 3e pilier est plus élevé que d’autres types d’épargne (sans risques) et, en plus, vous ne payerez pas d’impôts sur les intérêts.

Recommandations pour la cotisation au 3e pilier

Plus le taux marginal d’imposition est élevé, plus vous pourriez épargner par le biais de la prévoyance 3e pilier. Une cotisation est également avisée si vous avez un revenu assez important, si vous pouvez bloquer votre capital pour une certaine période et si vous vous approchez à l’âge de la retraite.

 

Observations: Comparez les taux d’intérêts sur les comptes 3e pilier en consultant le comparatif des taux d’intérêts du 3e pilier .